Actualité Professionnelle

Transformation dans l’industrie : que nous réserve 2021 ?

En 2021, les industrielles auront à cœur de dégager de nouveaux gains d’efficacité, afin de préserver leurs marges. Dans ce domaine, 5 tendances majeures se dessinent déjà.

Des stratégies de développement durable orientées données pour prendre l’avantage

En 2021, des opérations plus efficaces et plus sobres en énergie seront engagées, qui exigeront l’examen attentif des données opérationnelles. Une partie de celles-ci proviendra des technologies autour du travailleur connecté. Parce qu’elles prennent en compte les data liées à l’activité des salariés, elles permettent en effet de mettre en évidence les écueils dans les processus. Ces informations peuvent ensuite être utilisées pour adapter les procédures standard, de manière à les rendre plus efficaces, tout en menant des actions pour limiter le gaspillage. Ainsi, grâce à l’obtention d’une vue plus globale des opérations industrielles, notamment sur tout ce qui concerne l’exécution des tâches, la performance de l’entreprise sera meilleure et plus durable.

La démocratisation de la technologie érigée en priorité stratégique

L’industrie doit se rappeler que les meilleurs « capteurs » dont elles disposent ne se trouvent pas sur les machines, mais bien dans les mains de leurs travailleurs en première ligne ! Pendant la pandémie, ce ne sont pas les robots qui ont sauvé les activités industrielles, mais bien ces hommes. Les entreprises prennent peu à peu conscience que leurs investissements technologiques doivent se mettre au service de tous leurs salariés et pas seulement des cols blancs. Une hiérarchie dans ce domaine est préjudiciable au progrès. L’accès à la technologie devrait donc se généraliser dans l’industrie en 2021. Cette démocratisation revient à s’assurer que tous les travailleurs sont en relation et en un clin d’œil avec les individus, les systèmes d’information et les machines leur permettant de travailler aussi efficacement que possible et dans des conditions de sécurité optimales.

Les processus et systèmes axés sur le papier vont disparaître

2021 marquera aussi la fin des systèmes axés sur l’utilisation de documents papier dans le monde industriel. Cette année a fait dans ce domaine l’effet d’un électrochoc. Quand la Covid-19 a frappé, les entreprises ont dû très vite déployer de nouvelles procédures opérationnelles standard, souvent sur plusieurs sites à la fois, pour assurer la sécurité de leurs travailleurs. La mise en place de plates-formes de connexion a clairement favorisé la rapidité d’adhésion des salariés à ces nouveaux process. Le choix de continuer à mener ses activités de formation, de comptabilité et d’organisation des tâches avec l’outil papier restreint de fait l’agilité et la capacité de l’entreprise à gérer l’imprévu. L’intérêt, la rapidité et l’utilité des outils numériques modernes donnent au contraire aux salariés l’opportunité de gagner en efficacité ainsi qu’en réactivité et ainsi d’accélérer leur production comme leurs résultats.

Soulager la fatigue émotionnelle de la main-d’œuvre : nouvelle responsabilité de l’entreprise

Plus que jamais, les entreprises vont devoir mettre l’accent sur l’individu. Entre l’obligation du télétravail pour les uns et l’application de la distanciation sociale à l’usine pour les autres, les employés peuvent se sentir isolés. Un sentiment qui peut vite générer de l’angoisse et une fatigue émotionnelle que les dirigeants ont pour devoir de soulager. La technologie apparait comme un moyen de rompre cet isolement, via la mise à disposition de leurs collaborateurs d’outils de communication et de collaboration efficients. Dès lors que les travailleurs sont en relation les uns avec les autres, peu importe qu’ils soient dans des configurations ou sur des sites différents, ils auront toujours l’impression de faire partie de l’entreprise. Cette innovation dans les processus collaboratifs servira également deux enjeux majeurs de l’industrie : capter les savoir-faire des séniors qui cumulent plus de 30 années d’expérience et qui s’apprêtent à partir massivement à la retraite, mais aussi attirer les millénials qui constitueront 75 % de la main-d’œuvre dans les usines en 2025.

Les industriels adopteront la technologie pour gagner en agilité

Enfin, 2021 sera l’année où l’agilité commerciale poussera l’industrie à opérer sa réinitialisation une fois pour toutes. La Covid-19 a fait ressortir à quel point le recours à des systèmes archaïques freinait les opérations dans de nombreuses structures. Avec les perturbations de la chaîne logistique, les fermetures d’usines et l’évolution des modes de travail, les technologies au service de la connexion des travailleurs n’ont jamais revêtu autant d’importance. Grâce à elles, l’entreprise peut veiller à la cohérence et au respect des procédures opérationnelles standard en constante évolution, faciliter la communication et garantir la continuité opérationnelle.  

Cette année, qu’il s’agisse de mettre en place de nouvelles stratégies plus durables, de recruter, de former, de faire face aux aléas ou encore de s’adapter rapidement à la demande, les technologies dédiées à l’amélioration des processus métiers dans l’industrie apporteront des réponses pertinentes. Dans un contexte chahuté et mouvant, elles donneront à l’entreprise une visibilité et une agilité renforcées qui auront des effets bénéfiques dans la durée.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

S’abonner à La Newsletter