Actualité Professionnelle

Télétravail : ce que 2020 a changé pour un lieu de travail devenu hybride

Pour chaque entreprise, deux questions se posent : comment définir les besoins des salariés pour travailler à distance et à quoi ressemblera le lieu de travail de demain ?

Les principaux besoins d’un lieu de travail hybride

Le lieu de travail de demain sera hybride. Il mélangera habilement des personnes travaillant depuis leur domicile (ou de tiers lieux), et ceux venant dans les bureaux. Il faut l’envisager comme une organisation suffisamment agile et axée sur le partage des données, pour évoluer rapidement en permanence. Ce nouveau lieu de travail hybride exigera de se concentrer sur trois besoins principaux :

Productivité : le lieu de travail hybride doit fournir le cadre nécessaire aux salariés pour qu’ils puissent effectuer leurs activités quotidiennes de n’importe où, sans retard inutile. Validation, analyse, présentation, élaboration de stratégies, brainstorm : ces activités nécessitent des outils, des lignes directrices en matière de processus et une collaboration. Les salariés devraient aussi être libérés de tâches routinières et répétitives pour se concentrer sur des tâches stratégiques.

Interaction humaine : un regret exprimé par beaucoup de salariés est le manque d’interaction avec leurs collègues pour clarifier une question, pour échanger, pour déléguer des tâches. Il faut faciliter communication et collaboration entre chaque partie prenante.

Processus : les processus de travail doivent être redéfinis pour remplacer des opérations physiques par du numérique, tout en garantissant transparence et responsabilité. La gestion des tâches, le suivi des performances, l’engagement des salariés, la formation et la communication sont des éléments à redéfinir sous ce nouveau jour pour garantir que chacun suit le protocole nécessaire, a accès aux connaissances, se sent motivé et est responsabilisé.

Demain, un lieu de travail sensible, flexible et hyperproductif

Pour répondre à ces besoins, le lieu de travail du futur doit être numérique, actif, flexible, évolutif (basé sur le Cloud), hyper-personnalisé et sensible. Un lieu de travail basé sur l’informatique dématérialisée et piloté par l’IA est le meilleur choix dans ce contexte. Cela garantit une amélioration en continu, grâce à l’étude constante de ce qui fonctionne ou ne fonctionne pas.

Global Workplace Analytics a montré en 2020 que la productivité des salariés peut atteindre 75 % lorsqu’ils travaillent à domicile, contre 63 % au bureau. Ce dont nous avons donc besoin, c’est d’un cadre technologique qui garantit que chaque salarié en télétravail a accès à l’infrastructure, aux outils et aux processus nécessaires pour faciliter son travail quotidien et atteindre les objectifs fixés. Plus important encore, le numérique devrait lui permettre d’acquérir de nouvelles compétences. Cela garantira la qualité de l’emploi, l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée et la motivation au travail, éléments essentiels dans ce modèle de travail à distance.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

S’abonner à La Newsletter