Actualité Professionnelle

Recrutement : les tendances qui vont dominer en 2021

Le monde n’est certes pas revenu à la normale mais à l’approche de la fin de la pandémie, les acteurs de l’acquisition de talents (TA) peuvent enfin réfléchir à des programmes post-COVID.

L’an dernier, toutes les entreprises ont dû se concentrer sur l’organisation des équipes et l’acquisition de talents. Elles ont compris l’intérêt des pratiques de recrutement stratégique, de redéploiement et de prévisibilité des futurs talents à recruter. Maintenant que les professionnels de l’acquisition des talents sont vus comme des partenaires stratégiques, à eux désormais de montrer le chemin de la réussite des recrutements. Faisons le point sur les six principales tendances en matière d’acquisitions de Talents qui vont dominer en 2021.

1. Les technologies TA donnent le “La” des pratiques (croissantes) de mobilité interne

Les solutions Talent Acquisition pilotent enfin les recrutements internes. Le développement de marchés des compétences et de meilleures technologies pour connecter les salariés aux postes va permettre aux entreprises de mettre en place des procédures de recrutement interne équitables et concurrentielles pour valoriser au mieux les ressources disponibles. La mobilité interne est en effet l’un des leviers de recrutement les plus efficaces.

2. Accent sur la formation interne

Tout comme la mobilité interne, les efforts de formation se sont intensifiés pendant la pandémie. Les entreprises ont dû faire avec les talents disponibles plutôt que de recruter. D’où l’attention portée à l’organisation des équipes et à l’alignement entre progressions de carrière et compétences requises. L’appui de ces programmes favorisera la mobilité interne en 2021 dans une volonté d’en faire plus avec moins. 

3. De la nécessité d’une culture d’entreprise à distance

La pratique de télétravail déjà envisagée avant la pandémie est devenue la norme dans de nombreux secteurs et un grand nombre d’entreprises entendent poursuivre en ce sens après la levée des restrictions liées à la COVID-19.

Même si ce type de fonctionnement offre des avantages aussi bien aux employeurs qu’aux salariés, reste la question de la culture. Comment en effet établir une culture d’entreprise sans interactions humaines dans des locaux communs ? 

De notre avis, les entreprises ont intérêt à écouter les besoins des salariés : équilibre entre vie privée et vie professionnelle, bien-être et flexibilité des horaires et mise à disposition d’outils et de technologies adaptés au fonctionnement virtuel.

4. La diversité comme impératif 

Pour les recruteurs, 2021 sera l’année de la diversité. Contraintes d’agir concrètement, les entreprises ont dû prendre un certain nombre d’engagements qu’elles vont devoir tenir en 2021. Beaucoup vont déployer des technologies d’IA pour débusquer et éliminer les biais, favoriser l’inclusion au travail, faire remonter l’information et suivre les progrès. 

5. La fin des annonces d’emploi traditionnelles

Face à l’explosion des candidatures alors que les budgets sont revus à la baisse, les entreprises vont vouloir se tourner vers des annonces programmatiques ciblées.  Terminé la diffusion d’annonces à l’aveugle, les professionnels TA vont vouloir de vrais chiffres sur les canaux à privilégier. Les sites d’emploi vont peut-être aussi devoir rivaliser avec les solutions CRM et de découverte de talents que les professionnels TA voudront utiliser pour créer des viviers de talents. 

6. Priorité à l’automatisation

S’il y a bien une question que se poseront les entreprises c’est “comment faire plus avec moins” ? C’est ce qui amènera les équipes TA à miser sur l’automatisation pour optimiser les process plutôt qu’y voir un rival. L’augmentation du nombre de candidats et le panel de nouvelles technologies disponibles créent un contexte idéal pour le déploiement des outils de nouvelle génération, comme l’IA conversationnelle, par les équipes TA.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

S’abonner à La Newsletter