Uncategorized

L’iPhone 12 Mini ne fait décidément pas recette

Avec quatre iPhone 12 lancés en 2020, Apple a pu faire des propositions répondant à différents usages. Si l’on retrouve l’iPhone 12 en standard et les iPhone 12 Pro et iPhone 12 Pro Max pour une partie photo encore plus développée, la firme à la pomme est allée à la pêche aux utilisateurs en quête d’un format plus compact avec l’iPhone 12 Mini.

Son affichage 5,4 pouces se démarque des écrans 6,1 à 6,7 pouces des autres appareils tout en restant au-dessus des 4,7 pouces de l’iPhone SE 2020, mais il n’embarque pas moins une puce Apple A14 Bionic lui assurant de belles performances, ainsi qu’une compatibilité 5G.

Dans un marché tourné vers des diagonales d’écran toujours plus grandes pour profiter des dernières fonctionnalités mobiles, il reste des amateurs pour des smartphones compacts qui se font plus rares, à moins de faire des concessions sur les caractéristiques.

CIRP iPhone 12 USA

L’iPhone Mini, en promettant format compact et performances, est donc un pari d’Apple pour séduire un plus large public. Après quelques mois de commercialisation, la réussite n’est pas forcément au rendez-vous.

Décrochage immédiat aux Etats-Unis

Sur son marché phare, les Etats-Unis, l’iPhone 12 Mini ne s’est pas spécialement bien vendu jusqu’à présent, les acheteurs préférant en premier lieu l’iPhone 12 standard puis les iPhone 12 Pro et iPhone 12 Pro Max, pourtant bien plus onéreux.

iphone-12-mini

iPhone 12 Mini

Sur les mois d’octobre et novembre 2020, les données compilées par le CIRP (Consumer Intelligence Research Partners) sur le marché US relève que l’iPhone 12 Mini n’a compté que pour 6% des ventes d’iPhone 12 sur les premières semaines de lancement.

Les analystes suggèrent qu’avec l’existence de plusieurs modèles à prix modéré au catalogue (iPhone SE, iPhone XR, iPhone 11), l’intérêt pour l’iPhone 12 Mini, plus coûteux, a peut-être été amoindri.

Des iPhone 12 très demandés

Même si l’année a été particulière avec un lancement retardé et exécuté en deux temps, rendant difficile une comparaison directe avec l’an dernier, les iPhone 12 ont représenté 76% des ventes totales d’iPhone sur les premières semaines, contre 69% pour les modèles iPhone 11 l’an dernier.

En revanche, alors que l’iPhone 11 distançait les versions Pro, les parts des iPhone 12, 12 Pro et 12 Pro Max seraient très proches, ne distinguant pas vraiment de leader.

Si ces données sont spécifiques au marché US, d’autres remontées vont dans le sens d’un démarrage difficile plus large pour l’iPhone 12 Mini.

Le premium en version compacte a-t-il un avenir ? Même s’il semble y avoir des attentes de la part d’une partie des utilisateurs, on ne peut pas dire que les tentatives des fabricants aient fait mouche ces dernières années.

Samsung a peut-être trouvé en partie une parade avec ses modèles Fan Edition reprenant les principales caractéristiques de ses modèles phares lancés six mois plus tôt et avec un tarif plus doux.