A La Une

Le groupe Iliad prêt à investir 1 milliard d’euros pour une neutralité carbone dès 2035

Ramener les émissions de carbone directes à zéro d’ici 2035 et s’efforcer de réduire les émissions indirectes d’ici 2050, c’est le nouvel objectif que se fixe le groupe Iliad pour atteindre une neutralité carbone avant la date instituée par les Accords de Paris.

Au passage, Xavier Niel en profite pour égratigner le gouvernement et son inaction sur le sujet. Il veut montrer avec la Stratégie Climat présentée ce jeudi qu’il doit être possible d’obtenir des résultats concrets dans des délais raisonnables.

Iliad logo

Cette stratégie est tout de même chiffrée à 1 milliard d’euros, à l’heure où l’opérateur Free Mobile doit bâtir son réseau 5G ces prochaines années. Une partie de cet investissement sur quinze ans doit d’ailleurs servir à acheter des équipements plus efficients énergétiquement pour réduire drastiquement les émissions de CO2 et limiter une consommation électrique qui a représenté 827 GWh en 2019.

Thomas Reynaud, directeur général d’Iliad, a par ailleurs indiqué que le programme vise à réaliser de véritables efforts de réduction des émissions, et pas simplement de la compensation carbone.

Un objectif compliqué mais une volonté d’avancer

Le recours aux puits carbone avec plantations d’arbres ne se fera que dans un dernier temps pour les dernières émissions résiduelles. Le directeur général bat en brèche les affirmations d’une 5G polluante pour affirmer au contraire que “la 5G est une technologie écolo“, à comprendre au moins dans le sens qu’elle est la mieux placée pour répondre à la croissance des usages et débits des réseaux mobiles, quand rester sur les technologies précédentes serait bien plus polluant et énergivore.

Xavier Niel pointe plutôt du doigt les smartphones comme source de pollution et critique toujours les politiques de subventionnement des smartphones de ses concurrents.

Pour se faire plus vert, Iliad / Free va tout de même devoir composer avec les efforts de déploiement de ses réseaux, en France et sur ses autres marchés européens. L’Italie et surtout la Pologne sont encore loin d’aller dans le sens des attentes de la Stratégie Climat mais le patron d’Iliad estime que c’est déjà une avancée alors que “le pouvoir politique n’a pas le courage de prendre les mesures nécessaires“.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

S’abonner à La Newsletter