Actu Banque et Finances

Edition 2021 du séminaire international de l’AMF : relance, innovation et finance durable au cœur des échanges

Vendredi 26 mars, l’Autorité des marchés financiers a clos la 11ème édition de son séminaire international. Plus de 380 représentants d’une cinquantaine d’autorités de marchés financiers, membres de l’Organisation internationale des commissions de valeurs mobilières (OICV) étaient réunis en visio-conférence lors de plusieurs rendez-vous répartis sur deux semaines.

Ainsi réunies par l’AMF en format 100% digital du 16 au 26 mars 2021, ces autorités ont partagé points de vue et réflexions sur le rôle des régulateurs dans le financement de la relance, notamment dans le cadre de l’Union des Marchés de Capitaux, et sur les initiatives en matière d’innovation et de finance durable.

L’AMF a également échangé avec ses homologues tant sur la façon dont elle conduit ses missions principales que sur ses réponses aux questions tout aussi pressantes que sont les enjeux de stabilité financière dans la gestion d’actifs, la stratégie du régulateur en matière de données et la sensibilisation des investisseurs particuliers face aux arnaques.

Se mobiliser pour financer la relance et construire des marchés de capitaux à 27 renforcés, innovants et compétitifs

Dans son discours d’ouverture, Robert Ophèle, président de l’AMF, a appelé en faveur de mesures facilitant la reprise économique. Il a affirmé l’importance pour les entreprises de réduire leur dépendance à l’égard de la dette et d’avoir la capacité à lever rapidement des capitaux sur les marchés. L’investissement à long terme est également clé et implique qu’une attention particulière soit portée au profil de risque et à l’horizon de placement des investisseurs particuliers. L’éducation financière est aussi un enjeu d’importance pour les épargnants.

Il est par ailleurs impératif de poursuivre la mise en place de l’Union des marchés de capitaux, tout en renforçant l’écosystème financier de l’UE27 afin d’améliorer son efficacité. Robert Ophèle s’est félicité des initiatives européennes dans le domaine de l’innovation dont l’objectif est de lever certains obstacles réglementaires et de créer un marché unique des crypto-actifs.

Accélérer la transition vers la finance durable

Le président de l’AMF a également jugé primordial de prendre en compte non seulement l’impact financier du changement climatique sur les activités de l’entreprise, mais aussi l’impact de l’entreprise sur l’environnement (concept de double matérialité). Dans ce contexte, la révision de la directive sur les rapports non financiers et les travaux de l’EFRAG sur la standardisation du reporting extra-financier sont essentiels et ne doivent être ni retardés ni édulcorés. Robert Ophèle a plaidé pour la création d’un cadre réglementaire européen pour la fourniture de notations, de données et de services extra-financiers et a appelé à prévenir le greenwashing par la réglementation, notamment par la mise en place d’un cadre européen solide avec, en particulier, un label européen pour les fonds durables.

En savoir plus

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

S’abonner à La Newsletter