Actualité Professionnelle

Comptabilité : le français Comptalib lève 1,5 million d’euros et triple ses effectifs

Comptabilité : le français Comptalib lève 1,5 million d'euros et triple ses effectifs La plateforme, qui offre une solution de comptabilité automatisée aux indépendants et petites sociétés, vise un chiffre d’affaires autour des 2-3 millions d’euros cette année.

La start-up française Comptalib annonce ce 26 mars un tour de table de 1,5 million d’euros conduit par le cabinet Triple A. Sept business angels entrent au capital de la toute jeune entreprise, la société Eudomia étant l’investisseur principal.

Plusieurs années d’expérience sur le marché de la comptabilité en ligne ont permis à Maximilien Saint-Dizier, responsable des ventes, et à ses cofondateurs de constater “une demande constante d’outils technologiques permettant de faire sa gestion seul”. Après deux ans de réflexion sur le projet et l’ouverture d’une bêta-inscription en décembre 2020, Comptalib se lance réellement en février 2021.

La plateforme lancée en février 2021 compte 100 entrepreneurs et start-up clients

La plateforme SaaS offre une solution de comptabilité automatisée aux indépendants et petites sociétés et permet de regrouper facturation, gestion commerciale, trésorerie prévisionnelle et gestion des notes de frais. Maximilien Saint-Dizier assure que la promesse de Comptalib a un plus par rapport à la concurrence : “L’utilisateur peut directement établir et télédéclarer ses liasses fiscales depuis notre interface, qui fait l’office de passerelle avec Impots.gouv.fr.” Pas de risque d’erreur parce qu’il n’y a pas besoin de recopier les données, donc. Et la plateforme transmet à l’utilisateur le rapport des Impôts, attestant que la déclaration a été faite en bonne et due forme.

Comptalib propose également une offre destinée aux étudiants entrepreneurs, pensant par exemple à ceux qui se lancent en indépendants pour travailler sur les plateformes de livraison. Les étudiants représentent une cible intéressante pour Comptalib, car “ce sont des profils habitués aux outils digitaux”, remarque Maximilien Saint-Dizier. La start-up, qui propose un abonnement annuel (hors taxes) à 99 euros aux micro-entrepreneurs et à 249 euros aux entreprises, offre une remise de 50% aux étudiants entrepreneurs.

Au-delà des entrepreneurs, Comptalib s’adresse aussi directement aux experts comptables, à qui l’utilisation d’un tel logiciel permet “de se concentrer sur l’aspect conseil de leur métier plutôt que l’aspect rébarbatif de la saisie”. La jeune pousse, qui compte “une quinzaine de cabinets d’expertise comptable partenaires” veut construire un réseau de 100 experts-comptables d’ici fin 2021.

La start-up vise 20 000 utilisateurs d’ici janvier 2022

Aujourd’hui 2 000 personnes ont testé la plateforme. “Même si la plupart sont encore en période d’essai”, concède Maximilien Saint-Dizier, “700 à 800 utilisateurs ont synchronisé leur banque et leurs factures” sur le service et 100 entrepreneurs et start-up clients. Comptalib pense bénéficier “de l’augmentation du nombre de sociétés, record en France en 2020” et vise 20 000 utilisateurs d’ici janvier 2022.

En continuant de cibler les indépendants et petites sociétés, la plateforme se donne pour objectif d’atteindre un chiffre d’affaires “autour de 2-3 millions d’euros” en 2021. Quant aux capitaux levés, ils permettront à la start-up de tripler ses effectifs, passant de 30 à 90 salariés, avec la volonté de se focaliser notamment sur des profils d’ingénieurs-développeurs.

Quid des objectifs à long terme de la jeune pousse ? “On se concentre d’abord sur le marché français, mais on n’exclut pas l’Europe dans les années à venir”, répond Maximilien Saint-Dizier. Une expansion envisagée dès le développement de la plateforme, construite pour respecter les normes de l’Europe et apte à se lier avec ses banques.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

S’abonner à La Newsletter