Veille Socio Economique

Balzac Paris signe des collections durables

Balzac Paris signe des collections durables

La marque de prêt-à-porter en ligne s’est construite autour de son engagement éco-responsable : matières sourcées au plus près, quantités de production raisonnées, actions solidaires… Ce qui lui vaut de remporter le plébiscite des adeptes d’une mode différente.

Je m’abonne

Oubliez Balzac, cet auteur certes emblématique de la littérature française mais qui a tant fait souffrir les collégiens. Balzac est désormais synonyme de jeunesse et de modernité. Oubliez de même Rastignac, ceux qui font le succès de Balzac Paris, la marque, sont trois amis entrepreneurs : Chrysoline de Gastines, Victorien de Gastines et Charles Fourmaux.

Au départ, lorsqu’ils se lancent en 2011, ils imaginent une marque de noeuds papillons sur-mesure et vendus exclusivement en ligne. Mais leurs clients sont avant tout des clientes, prêtes à faire plaisir à un conjoint, un frère ou un ami et qui maitrisent sur le bout des ongles les codes du e-commerce. Les associés bifurquent alors vers le prêt-à-porter féminin, tout en continuant à défendre des valeurs d’éco-responsabilité.

Pionniers

En 2014, année de notre virage, la notion de mode responsable est encore peu connue du grand public, glisse Chrysoline de Gastines. Aussi, c’était notre mission, en tant que chefs d’entreprise, de faire bouger les lignes. ” Comment ? En optant pour des quantités raisonnées et en nouant des partenariats privilégiés avec les usines en France et en Europe. ” Elles nous ont aidés à nous lancer. Maintenant que Balzac Paris a grandi, nous sommes là pour les soutenir en cette période difficile : nous assurons une demande de production continue “, ajoute la cofondatrice.

En effet, Balzac Paris met en avant une croissance de 80 % par an et table sur un chiffre d’affaires de 15 millions d’euros en 2021. La raison d’un tel succès ? Le discours écoresponsable, bien sûr, enrichi d’initiatives solidaires comme le partenariat avec Surfrider Foundation. En 2019, grâce à la vente d’un tee-shirt exclusif, Balzac Paris a reversé 5 085 euros à l’association.

La marque renouvelle l’opération cette année avec un sweat-shirt en coton 100 % bio. Car c’est aussi ça, la force de Balzac Paris : suivre méticuleusement le sourcing des matières premières qui composent ses produits. Quitte à en éliminer certaines, jugées non responsables, comme la viscose. L’entreprise a même donné un nom à sa démarche : TPR, Toujours Plus Responsable.

Vegan

Nous ne sommes pas parfaits, commente Chrysoline de Gastines. Toutefois, nous tendons vers le mieux. ” Et de faire référence au segment des accessoires, où ” la marge de manoeuvre pour s’améliorer est importante “, selon les mots de l’entrepreneure. Cette dernière déplore des difficultés pour assurer la traçabilité de toute la chaine de valeur.

C’est pourquoi Balzac Paris travaille sur des matières alternatives au cuir animal, comme la peau de pomme ou de raisin. Mais le cuir vegan reste une niche et les consommatrices ont encore besoin d’être éduquées. ” Elles ont, entre les mains, les outils pour mieux choisir leurs produits. Aussi, il faut pouvoir leur apporter des éléments de réponse. Et ce que nous espérons faire avec l’ouverture de notre boutique physique, prévue pour octobre 2021 à Paris “, ajoute Chrysoline de Gastines.

Elle y voit l’occasion d’y placer une équipe de vente qui pourra revenir sur le modèle de Balzac Paris et l’expliquer, dans le détail, aux clientes. La marque pure player jusqu’à présent mise sur une boutique qui ” respire ” le responsable.

Balzac Paris

Prêt-à-porter

Paris (Xe)

Chrysoline de Gastines, 35 ans, Victorien de Gastines, 35 ans, Charles Fourmaux,35 ans, cofondateurs

SAS > Création en 2011 > 40 salariés

CA 2021 (prévisionnel) : 15 M€

Je m’abonne

La rédaction vous recommande

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

S’abonner à La Newsletter