Uncategorized

Aider les commerçants à traverser la crise avec un logiciel de caisse

Aider les commerçants à traverser la crise avec un logiciel de caisse

Un logiciel de caisse moderne est un atout de taille pour armer les commerçants dans la phase de digitalisation accélérée qu’a provoqué le Covid.

Je m’abonne

La propagation du Covid-19 a bouleversé l’économie française et a agi comme un catalyseur de la transformation digitale pour de nombreux commerces. Beaucoup de ceux qui n’avaient pas encore lancé leur site e-commerce, ont accéléré leur mise en place. Et ceux qui avaient déjà un site de vente en ligne, l’ont perfectionné : ajout de nouvelles options de paiements, de nouveaux services de livraisons de ” click and collect ” pour des consommateurs contraints à faire leurs achats à distance quand les boutiques étaient fermées. La crise a montré qu’il ne devait désormais plus y avoir de barrières entre le physique et le online. Mais pour aller dans la voie de ce commerce unifié, les responsables de boutiques ou de chaînes de magasins doivent aussi être équipés des bons outils technologiques qui faciliteront les parcours d’achat de leurs clients sur tous les canaux.

La crise sanitaire de la Covid-19 aura eu comme principal effet d’accélérer les ventes sur Internet et la digitalisation des commerces. A lui seul, l’e-commerce pèse désormais plus de 100 milliards d’euros et touche plus de 40 millions de Français selon la Fevad * (Fédération du e-commerce et de la vente à distance). Dans l’univers de l’habillement, 2,6 millions de Français se sont convertis à l’achat sur Internet de vêtements à fin mai 2020 selon Kantar. Après un bond de 15 % en 2020, les ventes en ligne d’articles de mode devraient représenter entre 19 % et 22 % du marché selon l’Institut français de la mode (IFM). Certes, ces volumes ne compensent pas les chiffres d’affaires perdus par les magasins qui ont dû baisser leurs vitrines pendant les confinements. Mais ceux qui ont déployé une stratégie omnicanale, mis en place des services de ” click and collect “, et de e-réservation ont montré qu’ils étaient mieux armés pour traverser cette période inédite. Au delà de la crise sanitaire, l’urgence désormais pour les commerçants est de répondre à toutes les nouvelles attentes des consommateurs connectés qui ont pris l’habitude de passer d’un canal à un autre, selon ce qui leur semble le plus pratique, utilisant leur smartphone dans les transports en commun pour s’informer sur un produit, l’achetant en ligne le soir sur leur tablette pour un retrait en magasin ou une livraison à domicile ou préférant effectuer une e-réservation dans la boutique de leur choix. Pour les marques, tous ces modes d’achat sont autant de nouveaux points de contacts avec des clients qu’il s’agit de fidéliser en leur offrant des parcours ultra-simplifiés et personnalisés. Le défi de l’omnicanal passe par l’harmonisation de ces ” touch points ” en ligne et hors ligne et par l’implémentation d’un système d’information centralisé comme Fastmag, capable de répondre à tous ces enjeux.

Accompagner la croissance des enseignes

L’éditeur français Fastmag, créé en 1989 a développé au fil du temps un ensemble de solutions pour répondre à tous les besoins que ce soient :

– ceux d’une mono-boutique ou d’une chaîne avec plusieurs centaines de magasins avec le logiciel caisse Fastmag Boutique et qui vendent en ligne avec Fastmag E-commerce,

– ceux des marques qui commercialisent leurs collections dans des réseaux de détaillants multimarques avec Fastmag Négoce.

Le succès de Fastmag qui accompagne plus de 2000 entreprises aujourd’hui, qu’il s’agisse de grands réseaux comme Fremaux Delorme, Adidas, Tommy Hilfiger, Damart ou de marques plus jeunes comme Tediber, repose en partie sur cette aptitude à traduire les nouveaux usages des clients en solutions logicielles. Il est aussi lié à sa capacité d’accompagner la croissance des enseignes, que ce soit en France comme à l’international avec un logiciel multi-devises.

” Quand un commerçant ouvre sa 1ère boutique, il a avant tout besoin d’un logiciel facile et rapide à implémenter. Fastmag n’est plus la seule solution qui répond à ce besoin initial car beaucoup de startup offrent des solutions SAAS également. Mais là où Fastmag est unique, c’est d’être à la fois facile et rapide à déployer et d’être suffisamment riche fonctionnellement pour être capable d’accompagner les commerçants sur la durée au fur et à mesure de leur croissance qui va leur imposer de nouveaux besoins : réassort automatique, site e-commerce géré comme un magasin supplémentaire (au niveau des stocks, de la base de donnée client, des produits), gestion multi-magasins, multi-devises, détaxe, compteurs de passage… Trop souvent, les commerçants n’anticipent pas assez ces futurs besoins et se voient obligés de migrer d’une solution de départ choisie pour son prix attractif et sa facilité de déploiement vers une solution plus riche fonctionnellement. Le coût d’une telle migration est très important en temps et en efforts internes. Un commerçant prévoyant doit préférer choisir dès le départ une solution qui l’accompagne sur la durée. La force de la solution Fastmag, c’est d’offrir à la fois une solution simple à mettre en place et très riche fonctionnellement.”, explique Thibaut de Robien, le directeur général de Fastmag.

Une solution ouverte avec un logiciel caisse moderne

La plateforme de gestion commerciale ” made in France ” est déjà connectée à des dizaines de services offerts par des éditeurs tiers : solutions e-commerce (Magento, Prestashop, Shopify, Woocommerce), détaxe, CRM, places de marché B2B et B2C… Pour aider ses clients professionnels à opérer leur virage numérique et leur apporter des solutions clé en main, Fastmag enrichit continuellement ses partenariats technologiques. Il s’est allié à des éditeurs de logiciels pour le marketing et la gestion de la relation client mais aussi à des fournisseurs d’outils pour les analyses des performances commerciales et du trafic en magasin. Ces solutions, comprenant des portiques avec des capteurs de comptage et des logiciels capables de bloquer les portes d’entrée lorsque un nombre maximal de clients est atteint, s’avèrent quasi indispensables aujourd’hui. La réouverture progressive des commerces a, en effet, montré la nécessité de gérer les flux de clients pour respecter les dernières mesures sanitaires du gouvernement imposant la jauge d’une personne pour huit mètres carrés.

” Fastmag est plébiscitée pour sa sécurité et son ouverture, son jeu d’API et de Web services pour l’intégration de solutions tierces “, souligne André Huitorel, Directeur des Systèmes d’information chez Bonton et consultant indépendant.

Un éditeur avant-gardiste

Toujours à la pointe de l’innovation, Fastmag continue aussi d’enrichir sa solution avec son équipe de développeurs. Il est, par exemple, le premier éditeur en France à avoir proposé dès 2011 un module pour l’envoi du ticket de caisse par e-mail. Solidifié par sa sécurité et ses mises aux normes légales, il met à disposition sur le Cloud toutes ces fonctionnalités en temps réel. Chaque commerçant a pu bénéficier des derniers modules de la solution.

” Fastmag a toujours été avant-gardiste. Il a été le premier sur son secteur à apporter ce mode on-line, et le traitement de l’information en temps réel. L’histoire montre aujourd’hui que cette innovation allait dans le bon sens ” ajoute André Huitorel.

Cette agilité et cette capacité à anticiper les attentes des marques et des enseignes et de couvrir à 360° l’ensemble des fonctionnalités métier au sein d’un même ERP se révèle aujourd’hui encore plus indispensable.

” L’avantage de notre solution c’est sa simplicité d’utilisation alliée à sa richesse fonctionnelle “ résume ainsi Thibaut de Robien.

Les commerçants pourront traiter facilement des processus exceptionnellement complexes et répondre rapidement et simplement aux questions des clients qui veulent savoir, par exemple, si le produit qu’ils recherchent est disponible pour un retrait en magasin le jour même. Cette nécessité de disposer d’une visibilité du stock en temps réel à l’heure de la multiplication des canaux est essentielle pour les chaînes de magasins et pour toutes celles qui ont la volonté de vendre leurs articles sur des marketplaces et ont plusieurs points d’entrées et de sorties de stocks. E-commerce, gestion optimisée du stock, CRM (Customer Relationship Management ou gestion de la relation client), commerce en mobilité avec la possibilité d’encaisser sur smartphone, et bien sûr de proposer tous les modes de livraison en ” click to store “, ” click and collect “, e-réservation, sont désormais à la portée de tous les commerçants.

L’une des principales vertus de Fastmag est d’être facile à déployer. Une migration s’effectue généralement en six mois pour un réseau de plusieurs centaines de magasins, hors reprise de datas. La mise en place d’une solution d’information intègre à la fois la couverture fonctionnelle du logiciel, les compétences métiers de l’éditeur et l’écoute réelle des clients pour faire évoluer le logiciel de caisse enregistreuse et ce de façon agile, rapide. C’est une solution qui est rapidement prise en main par ses utilisateurs “, estime André Huitorel.

L’accompagnement, clé de la réussite

En France deux commerces sur trois n’auraient pas encore pris le chemin de la digitalisation, faute parfois de temps, de financement ou d’expertise informatique. Être accompagné par un éditeur informatique et des spécialistes métier est là encore essentiel pour réussir cette transformation numérique. Chez Fastmag, la formation ne se limite pas à l’utilisation du logiciel, par ailleurs simple à mettre en fonction, mais peut s’étendre à une optimisation de l’organisation. Se faire conseiller par des professionnels qui ont déjà vécu les mêmes cas d’usages et les mêmes problématiques est l’une des clés de la réussite.

” Historiquement nous avons commencé par accompagner de petits commerçants. Nous les avons suivis et soutenus tout au long de leur croissance en France comme à l’international. Fastmag est un logiciel de caisse enregistreuse et de gestion de magasins reconnu depuis plus de 30 ans par les commerçants, majoritairement du secteur textile mais aussi par la plupart des autres secteurs d’activité hors alimentaire , ceux de lachaussure, des accessoires, des cosmétiques, de la décoration-ameublement. Nous restons toujours à leur écoute pour faire évoluer nos logiciels. Ce qui nous guide c’est leur satisfaction ” , conclut Thibaut de Robien.

(*) Chiffres-clés du E-commerce publiés en juillet 2020

Je m’abonne

La rédaction vous recommande