Veille Socio Economique

5 tendances pour un SEO performant en 2021

5 tendances pour un SEO performant en 2021

Après une année mouvementée (tant pour Google que les entreprises), il est temps de se plonger dans 2021. Pour renouer avec la croissance, nul doute que le SEO doit faire partie intégrante de votre stratégie. Mais quelles bonnes pratiques utiliser en 2021 ? Suivez le guide !

Je m’abonne

Une fois n’est pas coutume, 2021 ne sera pas une grande révolution SEO. Cependant, la pandémie de Covid-19 étant passée par là, on peut dégager certaines bonnes pratiques qui feront 2021, comme l’optimisation fine du référencement local.

Tendance 1 : le SEO sera “Covid friendly”

Plus largement, ce sont toutes les entreprises qui doivent s’adapter à la situation actuelle. Entre confinement et fermeture pour cause de “commerce non essentiel”, il apparaît comme impensable de ne pas développer sa présence web.

Les fiches Google My Business (GMB) n’ont donc jamais eu autant d’importance avec des informations à jour pour garantir à l’internaute le plus haut niveau de satisfaction. De plus, bien renseigner votre fiche GMB augmente votre chance d’être bien positionné dans le pack local.

Soyez précis donc sur les informations que vous donnez et n’hésitez pas à les mettre à jour régulièrement en fonction de l’évolution de la situation.

Légende : exemple de pack local, screenshot réalisé le 28 janvier 2021

Exemple de pack local, screenshot réalisé le 28 janvier 2021

Tendance 2 : le mobile avant tout

Prévu initialement pour septembre 2020 (mais Covid oblige), Google a repoussé de 6 mois sa date butoir pour terminer son projet IMF (Index Mobile First).

Pour celles et ceux qui auraient raté le projet IMF, en voici un récapitulatif. Ce chantier est un changement de comportement dans la manière des robots de Google d’explorer le web. Là où ils visitaient uniquement la version desktop, désormais, ils parcourront les sites uniquement dans leur version mobile.

Si en mars 2020, 70% des sites sont déjà explorés de cette manière, en mars 2021, ce sera 100% du web qui sera indexé sur la version mobile d’une page explorée. Il vous reste donc encore un tout petit peu de temps pour vérifier votre site mobile et l’optimiser.

Google lui-même se met au mobile first. Le 22 janvier, un article de blog du moteur explique une refonte du design des résultats de recherche sur mobile. L’objectif est simple : faire en sorte que la mise en page soit au service des résultats pour rendre la navigation plus fluide et intelligible sur mobile.

Tendance 3 : le SEO de 2021 sera UX friendly

L’UX est-elle prise en charge comme un critère SEO direct ? C’est un débat qui anime la communauté des référenceurs depuis quelques années. Si certains signaux étaient déjà plus ou moins pris en compte (mobile first, pas d’interstitiels intrusifs par exemple), trois nouveaux critères s’ajoutent :

vitesse de chargement de l’élément de contenu le plus visible au-dessus de la lignée de flottaison (mesuré par l’indicateur LCP, Largest Contentful Paint),

– la réactivité suite à une interaction sur la page (mesurée par le FID, First Input Delay)

– la stabilité de la page, c’est à dire, pas de changement de mise en page intempestif (mesurée par le CLS, Cumulative Layout Shift).

Ces trois acronymes (LCP, FID et LCS) se retrouvent réunis sous une même bannière : celle des Core Web Vitals.

Ces signaux viennent enrichir ce que Google appelle la “Page Experience“, soit la meilleure expérience que vous pouvez offrir à un utilisateur. La mise en place est prévue pour mai 2021 avec en plus, l’apparition d’un indicateur visuel dans la Serp (page de résultats de Google) pour mettre en avant les sites obtenant un bon score, comme le précise Google :

“Dans les résultats, l’extrait ou l’aperçu d’image permettent aux utilisateurs d’en savoir plus sur le contexte d’une page. Les indicateurs visuels disponibles dans les résultats ont la même fonction. C’est pourquoi nous nous efforçons d’en créer un qui permette d’identifier les pages répondant à tous les critères de convivialité. Nous prévoyons de tester cette fonctionnalité prochainement. Si tout va bien, elle sera lancée en mai 2021.”

Schéma des Core Web Vitals de Google

Schéma des Core Web Vitals de Google

Tendance 4 : le moteur de réponse se renforce

Nous vous en parlions déjà lors des tendances SEO de 2020, Google ne veut plus simplement vous fournir une liste de résultats correspondant à une requête. L’idée est d’aller vers toujours plus de compréhension.

Souvenez-vous, en 2019, Google annonçait sa “révolution” avec la mise en ligne de son algorithme Bert. Ce dernier est censé mieux comprendre le langage naturel et donc la contextualisation d’un texte.

Pour faire suite à ce dernier, fin 2020, Google publiait un document de recherche sur un nouvel algorithme, nommé Smith. Ce dernier a une fonction bien précise : mieux comprendre les requêtes longues et les longs documents.

Pour vulgariser, là où Bert se devait de comprendre des mots agencés en phrases, Smith peut lui assimiler des passages entiers d’un document. Il ne se contente pas d’analyser phrase par phrase, il est capable de contextualiser un passage complet.

Avec Smith, Google tend encore vers encore plus de compréhension et de pertinence pour l’utilisateur.

Tendance 5 : toujours plus de contenu long

C’est la résultante même de la tendance précédente. Google comprenant de mieux en mieux les documents longs et voulant offrir le meilleur contenu possible aux internautes, il y a fort à parier pour que les longs reads soient de plus en plus valorisés par le moteur.

Et pour aller plus loin, ces contenus sont déjà valorisés par le moteur. Selon SEMrush et son rapport sur l’état du marketing de contenu,

les articles longs, de plus de 3 000 mots, obtiennent trois fois plus de trafic et quatre fois plus de partages.

De plus, ils généreraient 3,5 fois plus de backlinks que les articles dont la longueur est comprise entre 900 et 1200 mots.

Il est bien loin le temps où il suffisait de seulement 200 mots pour bien se positionner… Si cela peut être encore vrai pour des requêtes produits déclenchant des pages catégories, de plus en plus de requêtes nécessitent un contenu long et extrêmement travaillé.

Quoiqu’il en soit, votre contenu ne doit viser qu’un seul objectif : être le plus qualitatif possible.

A propos de l’auteur

Julien Callaou est consultant SEO chez Clustaar SEO & Data, agence spécialisée dans les langages et outils du traitement des données afin d’analyser et de mieux comprendre les nouvelles tendances du SEO. Au sein de l’agence, Julien Callaou s’attache principalement à comprendre les enjeux sémantiques des différents secteurs pour gagner en visibilité sur les moteurs et mieux identifier les intentions de recherche.

Je m’abonne

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

S’abonner à La Newsletter